Et maintenant…

Le vigneron peut dormir tranquille, ce pour quoi il a tremblé tout au long de l’année est maintenant bien au chaud au sein des cuves et barriques à l’abri des caves séculaires.

Les Dieux de l’Olympe ont été cléments et la nature généreuse.

Les hommes de l’art ont repris le flambeau et s’attellent dès à présent à concocter le meilleur des nectars pour votre plus grand plaisir.

Le temps ne compte plus, la patience est de mise.

Les anges déploient leurs ailes protectrices et vont prélever, tout au long de l’énigmatique processus qui va transformer le sang de la vigne en élixir divin, leur part.

Mais ceci est une autre histoire…

Partager cet article

Vous aimerez également